Photos : Stage Piccolo - 2011

1. Ça faisait longtemps qu'on en rêvait : chanter le répertoire du groupe vocal PICCOLO....


2.... avec un artiste du groupe, Etienne Guillot.


3. Au début, tout allait bien.


4. Il avait l'air d'un chef de chœur normal.


5. Et nous, naïfs que nous sommes, on était contents.


6. On avait complètement confiance. La preuve :


7. quand il nous a dit qu'il fallait faire les claudettes
pour chanter en rythme...


8. ... on n'a pas hésité une seconde !


8. Tout le monde rigolait.


9. On commençait même à l'aimer, cet homme !


10. C'est quand il a voulu faire disparaitre Hélène par magie,


11. ... qu'on aurait du se méfier !


12. Parce que maintenant c'est sur : ce type est un grand malade....


13. Il s'est mis à nous demander n'importe quoi !


14. Il a dit "Mettez des bras !"


15. Et on a mis des bras....


16. "Et bien dansez maintenant !"


17. Et nous, obéissants....


18. En plus, à midi, il a bu un coup de trop...


19. ... entrainant les plus fragiles dans sa chute.


20. Pendant que dans le reste du groupe, ca virait...


21. ... totalement mystique.


22. Même Jean se laissait aller...


23. Certaines ont bien essayé de l'aider.


24. Mais c'est pas si simple, ...


25. ... la pose d'un turban !


25. Ça, le prof, ca l'a énervé. Il a dit : "voici ...


27... la chef du turban. C'est elle qui décide comment le mettre.


28. Et c'est marre ! "


29. Pour calmer l'ambiance, on a changé de chanson.


30. Fallait parler de la télé.


31. On s'en sortait plutôt pas mal.


32. Mais quand son esprit malade a demandé de rajouter des poissons dans la chorégraphie,...


33.... là, tout le monde a morflé ! :o(


34. A la fin du stage, Philippe se prenait pour un mérou,...


35... et Chantal pour une anguille.


36. Véronique cherchait obstinément une canne à pêche...


37. ...pour dresser les otaries.


38. Jean Claude se croyait enfermé dans un aquarium.


39. Et tout le monde ....


40... rigolait.


41. Et évidemment, à la fin du stage,
ils sont tous repartis dans la "vraie vie".
Alors méfiez vous : ils sont peut-être parmi vous !